Unités Guides et Scoutes

De WikiEnghien.

Le scoutisme est un mouvement éducatif. Il fut créé en 1907 par le britannique Baden-Powell, à la suite d'un premier camp avec une vingtaine d'adolescents, sur l'île de Brownsea. Le scoutisme se répandit comme une traînée de poudre sur toute la planète. Il y a aujourd'hui 28 millions de scouts dans le monde ! Notre fédération fut créée en 1911.


Sommaire

Résumé en quelques dates...

(à complèter avec celles sur Enghien)

  • 1907 : Robert Baden-Powell crée le scoutisme; premier camp sur l'Ile de Brownsea, avec 24 jeunes issus de tous les milieux sociaux.
  • 1911 : premières troupes créées en Belgique, à la suite de rencontres avec des scouts anglais dans le bois de la Cambre. L'abbé Petit les coordonne. Une revue est lancée; un chef scout belge est désigné : Jean Corbisier.
  • 1912 : Baden-Powell fonde officiellement les "Baden-Powell Belgian Scouts".
  • 1914-1918 : première guerre mondiale. Le rêve de fraternité universelle de BP s'écroule.
  • 1920 : premier Jamboree à Londres. La fédération participe.
  • 1920 : les Louveteaux et les Routiers font leur apparition dans la fédération.
  • 1939 : Hergé dessine le premier calendrier scout. Un produit apprécié de tous, pour lesquels tous les grands de la BD se relaient d'année en année.
  • 1954 : création de l'opération Arc-en-Ciel, au sein de la fédération. Le scout est utile et s'engage là où il vit.
  • 1964 : la branche Pionniers est créée; elle offre un projet spécifique pour les aînés, basé sur l'engagement. Premier grand exploit de la branche : construction d'une piscine à Jumet, en trois semaines.
  • 1973 : la coéducation (garçons et filles) est adoptée dans la fédération.
  • 1985 : les Baladins (6 à 8 ans) entrent en piste - originalement appelés "Castors"
  • 1993 : La nouvelle sections des pionniers est crée
  • 1999 : création de la Farde de l'animateur scout : un ensemble d'outils et de références pour les animateurs. Publication des "Sept merveilles de la méthode scoute".
  • 2001-2004 : contrat d'animation fédérale "Des Scouts parmi les Hommes"
  • 20 avril 2002 : 17.000 scouts au Cinquantenaire pour les 90 ans. 62% des unités présentes.
  • 29 avril 2007 : 90.000 à Bruxelles pour les 100 ans du scoutisme avec une apothéose au Stade Roi Baudoin qui sera rempli deux fois. Les unités guides et scouts d'Enghien y participent en masse. 300 enfants envahiront les quais de la gare d'Enghien!
  • 15-31 juillet 2007 : Grand Camp de l'unité Scoute d'Enghien au Grand-Dûché de Luxembourg. Premier évènement du genre à Enghien, les rires de 300 enfants ont retenti pendant 15 jours en 6 endrois différents de la vallée de la Wiltz, près de Wiltz.

Histoire

Quant on cherche à retracer une histoire, il faut commencer tout naturellement par des dates. Ce bon vieux Baden-Powell eut son idée lumineuse entre 1910 et 1920, date où de multiples associations de scouts se créent en masse en Belgique et ailleurs.

A Enghien, le premier mouvement scout voit le jour en 1956 par la création d’une troupe (qui deviendra par la suite la plus grande troupe de Belgique, important à signaler). Cette création de mouvement de jeunesse ne s’est pas réalisée par hasard. En effet, le Collège Saint-Augustin fut l’acteur principal de cette création. Les soucis du collège étant de trouver un terrain d’animation afin de permettre à leurs internes de pouvoir se défouler.

Bien entendu, le collège n’étant pas mixte précisément en 1956, cette activité se révélât destinée exclusivement à la gent masculine (et c’est tant mieux).

Bien évidemment, créer une troupe demande un minimum de moyens et surtout, un lieu propice à l’animation. C’est ainsi que l’unité scoute occupât vaillamment les greniers du collège saint augustin pendant près de vingt cinq ans. Malheureusement, les bonnes choses ont toujours une fin et c’est vers la fin des années 80 que le collège fait « faux bond » aux unités guides et scoutes en leur annonçant d’importants travaux de rénovation au sein des greniers poussiéreux mais si chaleureux du collège. Les unités auront le droit de rester au sein de leurs greniers s’ils daignent assumer le coût de la mise en conformité de ces fameux greniers avec les normes de sécurité.

Malheureusement, le 71 n’existait pas encore et il était plus que difficile à nos deux unités de rassembler les 25 millions de francs belges nécessaires pour garantir ces travaux. Nos deux unités se retrouvent donc à la rue. Sans plus tarder, de multiples personnes se mettent en quête de nouveaux locaux. Plusieurs idées surgissent, plus invraisemblables les unes que les autres, à savoir, les bâtiments inoccupés de la ferme de Warelles qui est un moindre mal. Les locaux au dessus de la gare d’Enghien furent également envisagés. Le ponpon de la plus mauvaise idée fut sûrement celle d’installer des chalets dans le grand parc, ce qui aurait probablement rendu complètement fou le garde chasse.

C’est alors qu’en 1992, un saint homme appelé « Abbé Bronchain » et plus familièrement ou encore Cigogne, l’aumônier plus que dévoué du mouvement repéra une ferme située en amont du collège saint augustin portant le panneau «à vendre ». Ni une, ni deux, décision fut prise d’acheter cette ferme tout en gardant de bons rapports avec le collège quant à l’organisation d’évènements exceptionnels comme fête d’unité, 6 h cuistax et tutti quanti.

De nos jours, l’unité d’Enghien représente en chiffre 15 sections (filles et garçons confondus), plus ou moins 100 chefs. A cela s’ajoute des anciens de l’unité comme « la cordée des aurochs », le staff ferme se chargeant de veiller à la rénovation et à la correcte utilisation des locaux.

Pour ce qui est des sections, il existe notamment 1 section baladin, 3 meutes louveteaux, 2 troupe et un poste pionnier. En ce qui concerne les l'unité guide, il existe une section nuton, trois sections lutins, deux sections guides aventure, deux sections guide horizon.

Interviews

(interviews réalisées par Benoît Denblyden en mars 2004)

Interview de Monsieur l’Abbé Jean Bronchain

Bonjour Monsieur l’Abbé,

Bonjour,

Pouvez-vous m’expliquer de manière détaillée comment s’est effectuée l’évolution de l’unité, de sa création à nos jours ?

L’unité d’Enghien a été fondée en 1956, je ne me rappelle plus très bien la date exacte mais celle-ci fut fondée par l’abbé André Fauvelle, qui fut professeur de 6e latine au collège. La seule section existante au début était la troupe. La troupe effectua son premier camp en juillet dans la région de Couvin, celle-ci était composée de quatre patrouilles.

Vous souvenez-vous des noms de ces quatre patrouilles ?

Non mais ces quatre patrouilles existent encore aujourd’hui. Pour ce qui est de la suite, en 1958 l'abbé Jean Coppens a succédé à l'abbé Fauvelle, et j'ai moi-même, en 1964, succédé à l'abbé Coppens.

Vous étiez professeur au collège Saint-Augustin pendant cette période ?

Effectivement, je remplaçais l’abbé Fauvelle en 6e latine, je donnais également cours de religion, histoire de l’art et histoire. J’ai donné cours au collège Saint-Augustin pendant 36 ans.

Comment se sont créées les autres sections qui ont rejoint la troupe par après ?

La première section après la troupe était la section louveteaux qui fut créée le 14 septembre 1974. Le premier Akéla s’appelait Luc Decallone. Je m’en souviens très bien, ça s’est passé dans le grenier du Collège Saint-Augustin, il n’y avait que 6 louveteaux. Petit à petit, ce fut un grand succès et le bouche à oreille a fait que l’année d’après, entre 30 et 40 enfants voulait intégrer cette section. La première meute créée était la Seeonee, elle fut vite accompagnée de la meute Dhak l’année suivante. Après s’est ajouté la section baladin mais un peu plus tard.

Et en ce qui concerne les sections filles ?

En 1975 fut créée la première section fille, cette même année eut lieu le premier camp de fille à Belvaulx.

Que représente le scoutisme à vos yeux ?

Le scoutisme c’est toute ma vie ! Le scoutisme offre la possibilité à des enfants d’apprendre et de connaître l’amitié gratuite, le sens du service, et le contact avec la nature. De même, les jeunes qui participent à notre mouvements sont des jeunes qu’ont ne doit pas aller chercher chez eux, ils viennent de leur plein gré.

Si vous aviez un message à transmettre à la nouvelle génération de scouts qui garni aujourd’hui les rangs des deux unités guides et scoutes d’Enghien ?

Que les bonnes actions sont très importantes et que si chacun réalisait une bonne action par jour en tant que bon scout, beaucoup de choses changeraient dans les relations humaines.

Interview du Docteur Joseph Dubois (Chef d’unité pendant 6 ans et scout lors de la création de la troupe)

Quand êtes vous arrivé dans l’unité ?

Je suis arrivé comme scout en septembre 1958 dans la toute nouvelle troupe créée par le collège.

Etiez-vous nombreux ?

Nous étions une troupe de 20 et ce nombre n’a pas évolué en 10 ans. Au départ il y avait 4 patrouilles, les léopards (existants toujours maintenant), les sangliers, les aigles et les cerfs. Je faisais partie de la patrouille des cerfs dont le cri était cerfs aux abois.

Quel était le point de départ de la création de cette troupe ?

Le but était de créer une troupe d’internes. Au départ, le collège avait une réputation d’être une école rigide, disciplinaire. Beaucoup de parents dont les enfants rataient à Bruxelles mettaient leurs enfants au Collège pour les redresser, les mater. Le but de cette troupe était d’arriver à faire des activités avec les internes pendant les week-end.

Comment cela se passait-il au niveau des activités ?

Nous faisions une réunion de patrouille par semaine entre 12h30 et 13h15 un jour de la semaine (pendant les cours). Nous nous retrouvions dans les fameux greniers du collège. Nous faisions également un hike par mois dans les environs d’Enghien. Nous allions souvent vers Labliau, le bois de Saint-Marcoult, Marcq. Nous faisions un camp de Pâques et un grand camp.

Comment se déroulaient les jeux scouts en 1958 ?

Les jeux que nous faisions se déroulaient le plus généralement dans l’enceinte du collège. Nous ne pouvions faire des jeux en ville pour ne pas faire concurrence au patro. Si nous devions, pour n’importe quelle raison aller quand même en ville, nous étions tenus d'enlever nos uniformes. Il y avait, en ce temps là une forte opposition entre le patro et les scouts. Une énorme rivalité entre les gens de la ville et le collège.

La création du patro d’Enghien fut-elle postérieure ou antérieure à celle de la troupe ?

Le patro fut créé bien avant la troupe du collège.

Qui s’occupait de cette troupe à ses débuts ?

L’abbé Fauvelle. Mais la FSC a pris contact en 1963 avec lui pour l’obliger à mettre un adulte responsable de la section. Car nous passions de temps en temps des réunions sans l’abbé. Etienne Vanderroost fut le premier chef d’unité.

Est-ce que cette troupe fut la première à Enghien ?

Non, en 1929, les boyscouts d’Enghien furent créés mais ne durèrent pas longtemps.

Comment se déroulaient les camps scouts à cette époque ?

Le camp était très impressionnant. On faisait un jeu de nuit pendant le camp destiné à faire peur aux petits (que j’étais). Au niveau des constructions, nous étions très forts, nous construisions des tours, des ponts et une hyperbole parabolique (ne me demandez pas ce que c’est). Au camp, avec les chefs nous étions une trentaine.


In Memoriam

L'Abbé Jean Bronchain

Erreur lors de la création de la miniature : convert: unable to open image `/home/titje/www/images/f/fc/Abbé_Jean-Marie_Bronchain.jpg': /usr/lib/ImageMagick-6.6.0/modules-Q16/coders/jpeg.la @ error/blob.c/OpenBlob/2489.
convert: unable to open image `/home/titje/www/images/f/fc/Abbé_Jean-Marie_Bronchain.jpg': @ error/blob.c/OpenBlob/2489.
convert: missing an image filename `/home/titje/www/images/thumb/f/fc/Abbé_Jean-Marie_Bronchain.jpg/180px-Abbé_Jean-Marie_Bronchain.jpg' @ error/convert.c/ConvertImageCommand/2940.
Abbé Jean Bronchain

L'Abbé Jean Bronchain, Cigogne, s'est éteint le 18 novembre 2011. Un dernier hommage lui a été rendu en l'église Saint-Nicolas d'Enghien le samedi 26 novembre 2011 à 11 heures. Il a été inhumé au cimetière de Marcq.

En signe d'hommage et de remerciements, les membres anciens et actuels de l'Unité portaient le foulard scout. « Jamais nous n'oublierons le temps et l'investissement que Père Loup a donné au sein des unités scoutes. Nous lui en seront éternellement reconnaissants.» Ainsi s'exprimaient ses soeurs et frères scouts.

L'Abbé Bronchain est né à Marchienne-au-Pont le 14 janvier 1934. Il a été ordonné prêtre le 11 janvier 1959 en la chapelle du Collège Saint-Augustin d'Enghien. D'abord professeur en ce même Collège, il fut successivement vicaire à Bois-de-Lessines, curé à Quevaucamps, et prêtre auxiliaire au service de l'Unité pastorale d'Enghien.

Merci Cigogne !

Les funérailles de l'Abbé Jean Bronchain






L'Abbé Jean Fauvelle

L'Abbé André Fauvelle, fondateur de la troupe scoute du Collège Saint-Augustin, en 1956, est né à Farciennes le 1er octobre 1924 et ordonné prêtre à Tournai le 31 juillet 1949.

Il nous a quitté vers le Père le 21 mars 2013 à Montignies-Sur-Sambre. La messe des funérailles a été célébrée en l'église de son baptême à Farciennes le lundi 25 mars 2013 à 11 heures, selon la forme liturgique extraordinaire du rite romain (Jean XXIII) pour laquelle il a tout donné. L'inhumation a eu lieu au cimetière dudit lieu.

Après des études à Louvain, l'Abbé Fauvelle enseigna dès 1951 au Collège Saint-Augustin d'Enghien, puis à celui de Tournai et enfin à Ath. Il érigea à Brasménil dans sa maison située à la rue Savatte la chapelle Sainte-Rita qu'il a voulue comme un lieu de prière et d'écoute pour tous ceux qui venaient se confier. Il a partagé avec ses paroissiens les moments d'émotions, les rires et les peines. Lorsque l'on lui demandait au sujet de l'avenir, il répondait : "L'avenir est à Dieu. Le monde tourne, seule la croix reste debout".

L'abbé Fauvelle a été curé de Brasménil et de Wasmes-Audemez-Briffoeil et, en 1999, s'était retiré au home Saint-Joseph de Montignies-sur-Sambre à la Congrégation des Petites Soeurs des Pauvres.

Extrait de ses notes de prières du 19 mars 1976 :

"Je demande à Saint Joseph une bonne mort pour moi et pour mes proches. De faire la volonté de Dieu dans les circonstances difficiles et de soutenir mes efforts pour transmettre la Foi aux jeunes".


Liens

Historique des staffs scouts

Site Web des Guides et Scouts d'Enghien

Site Web de la Fédération des scouts de Belgique


Sources

  • Benoît Denblyden
  • Stephan De Brabandere
  • Abbé Jean Bronchain
  • Charles Ghilain
Outils personnels