Porte des esclaves

De WikiEnghien.
Erreur lors de la création de la miniature : convert: unable to open image `/home/titje/www/images/1/12/PorteEsclaves.JPG': No such file or directory @ error/blob.c/OpenBlob/2712.
convert: no images defined `/home/titje/www/images/thumb/1/12/PorteEsclaves.JPG/300px-PorteEsclaves.JPG' @ error/convert.c/ConvertImageCommand/3210.

Porte des esclaves ou porte des slaves

Erigée vers 1660 sur les plans du père Charles d’Arenberg, ce beau portique baroque se trouvait à l’origine au lieu dit la Patte d’Oie et donnait ainsi vue, de face, sur le Pavillon des Sept Etoiles ; à gauche, sur l’étang du miroir et sa volière ; à droite sur les jardins menant au canal. Elle était alors appelée Arc de Triomphe.

Ce portique doit son nom aux huit statues de plomb représentant des Slaves enchaînés qui, jusqu’à la révolution ornaient les angles de sa terrasse et qui devaient encadrer la statue du duc Philippe-Charles, mortellement blessé à la bataille de Salankkemen (1691). Certaines sources mentionnent également la présence d’une fontaine en son centre.

En 1725, le duc Léopold d’Aremberg fait déplacer ce monument vers son emplacement actuel (entre le Petit Parc et le Grand Parc) pour en faire servir d’entrée à la nouvelle cours d’honneur. Elle et perdit ses statues en 1793, sans doute à des fins militaires.


Sources

  • Benoît Vanden Eynde
  • Stephan De Brabandere
Outils personnels