Manneken Pis

De WikiEnghien.

Tout Enghiennois affirmerait sans hésiter que le symbole de la cité est le Titje, comme l’est Manneken Pis à Bruxelles.

Or, c'est ce même « Manneken Pis » dont on trouvait, dit-on, une statue dans le quartier des brasseurs à Enghien. La légende nous dit qu’au XVIe siècle, les gens de Grammont vinrent dérober le Manneken Pis enghiennois.

Durant plusieurs siècles, diverses tentatives furent organisées pour récupérer le bien des Enghiennois. Tantôt, on déjouait la vigilance des gardes et autres vigiles et on s’approchait à pas de loup de la statue tant convoitée. Tantôt, une horde d’enghiennois, armée de gourdins, s’avançait en force pour réclamer l’objet du larcin.

Les Enghiennois ne pardonnèrent jamais aux Grammontois de leur avoir volé un des symboles de leur ville mais ils leur reprochèrent également de s’être approprié de manière très douteuse l’appellation de « ville du maton », titre qui revenait, selon eux, à Enghien.

Aujourd’hui, la statue de Manneken Pis trône toujours, comme un pied de nez permanent aux gens d’Enghien, sur le gauche de l’hôtel de ville de Grammont.

Sources

Outils personnels