Jonathas

De WikiEnghien.

Située dans la rue Montgomery qui doit son nom au célèbre général qui y est passé en 1944, cet édifice abrite actuellement le service culturel de la ville et le musée de la tapisserie enghiennoise et rend ainsi hommage au fabuleux travail effectué par les artisans de la Cité, qui ont pratiqué cet art du XVe au XVIIIe siècle.

On peut y admirer huit tapisseries d’Enghien du XVIe ainsi que deux de Bruxelles du XVIIe. Des miniatures du peintre local Hadidi ornent également le palier au premier étage.

Le second étage est aussi intéressant pour sa charpente du XVIIe siècle, encore authentique.

Histoire du bâtiment

La Maison Jonathas a été construite sur les fondations de l'ancien donjon roman (XII s.) des Seigneurs d'Enghien ; démantelé en 1194 par le comte de Hainaut, Baudouin V, il en subsiste, principalement, les caves, aux puissants moellons schisteux, ayant servi à maints usages comme dépôt de peaux et de tonneaux de bière. Elle a été reconstruite et aménagée en maison patricienne au XVIe s. L'essentiel du bâtiment conserve son style de "maison forte" et sa charpente d'architecture militaire datant du 17ème s.

Passée successivement aux mains de notables, de bourgeois, de commerçants…, liée à une légende concernant la malédiction d’un juif nommé Jonathas. Elle a été totalement restaurée et est accessible au public depuis 1982.

Outils personnels