Enghiennois

De WikiEnghien.

Sommaire

A table

Une assiette : Ne talûre
Une casserole : Ne kastrole
Une chaise : Ne staul
Une cuillère : Ne lèiper
Une patate : Ne patac
Une purée : Nen stoump
La moutarde : Mostoûrd
Choux blanc : Kaboïze
Un seau : Nen iemer

Mon corps

Un bras : Nen arme
La poitrine : Nen beste
Le ventre : Da boik
Pieds transpirants : Zwiet vauten
Une jambe : Bine
La langue : Tongue
Le menton : Kine
La bouche : Mont
Le nez : Noïze
Les narines : Noïzgauten
L’œil : Ugue
Les cils : Pinkers
L’oreille : ure
Les cheveux : Our
Chauve : Klachkop
Bouclé : Krolekop
Un pénis : Nen tich
Bijoux de famille : Klûten

Discussion courtoise et expressions populaires

A : Ouw gouvet ne ? Wa neuize ? (Comment ça va ? Quelles nouvelles ?)

B : Néi men dale! (Rien du tout !)

A : Man ugue! (Mon oeil!)

B :Lotch ma gerest... (Laisse moi tranquille…)

A : Ei e den biber ! T’es zéiker néit van de kawe… (Tu tremblottes ! Ce n’est sûrement pas à cause du froid…)

B: Kust men klûten. (Va te faire foutre.)

A : Ou ès da moïgelèk ? Gisteren kriminel schèil zat? (Comment c’est possible? Plein mort hier?)

B: Lup schâte! Richt ne kie, ich èm ne schèit geloûte... (Va chier! Sens une fois, j’ai lâché un gaz…)

A : Oï ge stingt ! Ge goût en plache op oï kauwke kraïge! (Mon dieu tu pues ! Tu vas recevoir une gifle!) Allè, ich zéin oï gare.. Ma, waar is die stamineï van krimineil schèil zat? (Aller, je t’aime bien.. Mais où étais ce bistro d’ivrognes ?)

B: In de veuïre van oï gat! (Dans la fente de ton cul !)

A : Yout, ich goun oî en gouille rameling gèive ! (Oui, je vais te mettre une bonne raclée!)

Entre temps, B s’est endormi. A dit à une tierce personne :

A: A èit en douffe en a slop wèir â… (Il s’est pris cuite et dors à nouveau…)

Vocabulaire grossier ou commun usité dans les cafés d'enghien

Tabasser : Afsloûn
Rhabille-toi/ Deshabille-toi : Arklitch oï/ Omklitch oï
Un travesti : Nen Auvertrèksel
Un bâtard : Ne bastoûrd
De la bière légère : Flotches béir
Un cul : Ne conte
Une cuite : En douffe
Qq’un de désagréable : Nen etefrèter
Des glaires : Floïmes
Merde ! : Fourt
Une bonne blague : Ne gouïe
En virée, en sortie : Op s’ kok
Des mensonges : Loïgers
Un voyeur : Ne loïmer
Un fainéant : Ne louerik
Ma petite chérie : Ma loutche
De la boue : Mourache, Mûtel
Le lendemain de veille : Noûdest
A jeun : Nukter
La peur : De poupers
Ronfler : Ronke
Fumer : Smûre
Un fût : En taïne
Un idiot, un simplet : Nen tatche lul
Une odeur de moisi : Vermuft
Un ivrogne : Ne zaterik
Boire trop : Zoïpe
Uriner : Gieke

Expressions populaires

Je peux boire jour et nuit : Ich kân dréinke dag en nacht
Il est de nouveaux au café : En zitch wèir op staminèï
Mets-nous encore une tournée : Zètch ons nog en drache
Verse-nous encore un : Schéinkt ons nog iene
Il a une cuite et il dort de nouveaux : A èit en douffe en a slop wèir â
Dans la fente de ton cul : In de veuïre van oï gat
Un chaud lapin : Ne konaïne kèter
Elle est indisposée : Zèit er klodden
Quelle poule mouillée : A zû nen pichauw
Il est encore occupé de vomir : A es wèir a bèizeg mèi te gebele
Va chier ! : Lup schâte
Ce sont des racontars : T’es allemou prout

Sources

  • Cours d’Enghiennois (auteur: Bertrand Denayer du 1.1 au 1.3 et Lebrun Maxime pour le reste)
  • inspiré de l'ouvrage Une pensée d'Enghien volume 1 et 2
Outils personnels