Ecole Enghiennoise de Karaté Shotokan

De WikiEnghien.
Erreur lors de la création de la miniature : convert: unable to open image `/home/titje/www/images/d/d7/Karate_club.jpg': No such file or directory @ error/blob.c/OpenBlob/2712.
convert: no images defined `/home/titje/www/images/thumb/d/d7/Karate_club.jpg/125px-Karate_club.jpg' @ error/convert.c/ConvertImageCommand/3210.



Ecole Enghiennoise de Karaté Shotokan





Sommaire

Le Karate en quelques mots

Le karaté est un art martial d'origine japonaise (Okinawa) basé sur des techniques de percussion utilisant l'ensemble des armes naturelles du corps (doigts, mains ouvertes et fermées, avants bras, pieds, tibias, coudes, genoux, tête, épaules...) en vue de bloquer les attaques adverses et/ou d'attaquer. Les techniques de karaté regroupent des parades, des esquives, des balayages, des projections et de clés. Des nuances de contenus techniques sont relativement marquées en fonction du style de karaté (shotokan, uechi ryu, wado ryu...).

Pour acquérir la maîtrise de ces techniques de karaté en combat, l'enseignement du karaté comporte trois domaines d'étude complémentaires : Le kihon, les katas et le kumite.

Le kihon consiste à répéter individuellement et la plupart du temps en groupe des techniques, positions et déplacements de karaté. Pratiqué avec un partenaire de façon codifiée, on parle alors de "Kihon-kumite"

Le kata de karaté (= "forme") est un enchaînement codifié et stéréotypé de techniques ayant pour but la formation du corps et l'acquisition d'automatismes, ainsi que la transmission de stratégies.

Le dernier domaine est le kumite ou combat de karaté. Cette notion de kumite peut prendre de multiples formes : le combat de karaté peut être pré-défini (kihon-kumité), fixé à un nombre d'attaque précis (ippon kumité, sambon kumité...), dit souple (ju kumité), sans contact (kundé kumité) ou libre (jyu kumité).

Plusieurs écoles de karaté ou styles différents ont divergé au cours du XXe siècle. Les principales écoles de karaté sont Shotokan-ryu (l’école de karaté de "la maison de Shoto"), Wado-ryu (la Voie de l’Harmonie) et Shito-ryu (style de Karaté d’Okinawa créé en 1939 par Kenwa Mabuni).

Mot du Senseï

 Le karaté intrigue toujours et nombreux sont ceux qui ne connaissent pas ou qui croient savoir et ceux qui ont une très mauvaise
interprétation de cet art martial. Que le karaté effraie ou qu'il fasse rêver, il ne laisse en tous cas personne indifférent.
L'indifférence justement ne ressemble pas au karaté, « la Voie de la Main vide » ne se donne pas facilement. Elle se cherche
et se découvre.
Le monde du karaté a ses fidèles, ses passionnés comme moi et il est rare que ceux-ci abandonnent en cours de route car malgré
toutes les embuches possibles, c'est l'acheminement de toute une vie. Que l'on fasse de la compétition ou non, quel que soit le
style pratiqué, que l'on soit un homme ou un femme, enfant ou vieux, sportif ou non sportif, nous appartenons tous à la communauté
des karatékas. Nous croyons connaître le karaté et on s'aperçoit que le chemin est long, qu'il y a toujours quelque chose de
nouveau à apprendre.
Malgré la popularité que rencontre le karaté auprès des médias, sa pratique reste entourée de mystères. Mon but n'est pas
d'essayer de vous convaincre mais plutôt d'attiser votre curiosité en vous incitant à pousser la porte de mon Dojo et à enfiler
un Karatégi (kimono)... nouer votre ceinture et commencer...


Grégory Ghislain.

Salle

Le Dojo sympa
Salle karate.jpg

Comité

Président : Monsieur Claude Hosselet
Secrétaire : Monsieur Christophe Liemans
Trésorier : Monsieur Philippe Vrancx
Instructeur : Monsieur Grégory Ghislain
Délégué Enghien : Monsieur Antoine Niyitegeka

Source

Site officiel
Wikipédia

Outils personnels